dimanche 29 novembre 2009

Comment développer les représentations mentales ?

"Ils ne savent pas qu'ils pensent." Cette parole prononcée par un professeur d'Iufm pendant ma formation Capa-sh a été déterminante dans la conception de ma pratique d'enseignante spécialisée. Il faut donc le leur montrer... Comment faire prendre conscience aux élèves de leur activité mentale ?

Des auteurs comme R.Brissiaud en mathématiques, R.Goigoux et S.Cèbe en lecture fournissent des ressources multiples pour enrichir nos pratiques.
La démarche de visualisation mentale par reconstruction de la vision d'autrui que propose R. Brissiaud dans le domaine du calcul réfléchi peut s'appliquer dans d'autres domaines que celui des mathématiques.
De quoi s'agit-il ? Pour aider l'élève à réfléchir, on lui demande de "voir" ce que l'autre voit (en l'occurence le maître). Par exemple, pour se représenter le passage à la dizaine dans le calcul 8+6, le maître, qui utilise les boîtes à couvercles Pic billes, masque l'ajout, pour que l'élève soit obligé de décomposer 6 en 2+4. Il est en effet plus aisé pour le jeune élève de s'imaginer ce que l'autre voit que de se représenter mentalement la situation.
En lecture, on peut également utiliser la visualisation par autrui. Par exemple, au lieu de travailler la compétence à anticiper, à faire des hypothèses avec des textes à trous que lit l'élève, le mot manquant "à deviner " est vu par le maître. Aux élèves d'imaginer le mot, la forme du mot que le maître voit.
De leur côté, R.Goigoux et S.Cèbe montrent l'importance d'un enseignement explicite des stratégies de compréhension en lecture. L'exercice de la reformulation, en l'absence du texte contribue à développer les représentations mentales. Il s'agit de mettre l'élève en face, non plus du texte-support écrit, mais de ce qu'il a retenu/compris de sa lecture. Ainsi, il prend conscience de son activité mentale pendant l'acte de lire.
Dans le même ordre d'idées, en compréhension de consignes (exemple évoqué dans le compte- rendu de l'intervention de Cèbe des Cahiers Pédagogiques ci-dessous), on peut écrire la consigne au recto et l'exercice au verso, incitant de la sorte l'élève à penser au lieu d'exécuter.
Si vous avez d'autres idées pour développer les représentations mentales...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire